Accueil · Économie & entrepreneuriat · Mes lectures d’été

à propos de l'auteur...

Lynn O'Cain

Lynn O'Cain
Conseillère en transfert de connaissances pour l’organisme de liaison et de transfert, Territoires innovants en économie sociale et solidaire

Lynn O’Cain a découvert l’entrepreneuriat alors qu’elle prononçait ses premiers mots, alors qu’elle s’amusait dans les cuisines du restaurant dont sa mère était propriétaire. Et c’est en faisant la conversation aux clients de ce restaurant qu’elle a sûrement pris goût aux relations humaines. Lorsqu’elle a découvert l’économie sociale, ce fut une véritable révélation. L’arrimage entre « entreprendre » et « entraide » devenait sa voie. C’est donc depuis 1996 qu’elle…

Articles similaires

6
sept.
2011

Mes lectures d’été

par Lynn O'Cain

Cet été, j’avais comme plan de match de lire, tout simplement. Sur ma liste, trois livres inspirants pour découvrir comment faire plus ou faire autrement dans l’accompagnement des entreprises collectives. Comme une recette que l’on modifie pour ajouter de nouvelles épices, j’avais besoin de mettre de nouveaux ingrédients dans la sauce économie sociale.

J’ai tout d’abord dégusté La vache violette[1]. Un livre qui nous incite à revoir notre façon de faire du marketing. En fait, on suggère de cesser d’investir dans la publicité, mais plutôt d’investir dans la création de produits ou services remarquables : des « vaches violettes ». Parce que dans un pré, une vache violette se remarque plus certainement qu’une vache brune! Alors, « out » le marketing de masse, créons des « otaku[2] ».  Créer une vache violette, faire en sorte que les consommateurs en face leur « otaku » et qu’ils contaminent les autres. Ça donne envie de faire du « marketing remarquable » avec les produits et services de la Mauricie.

Par la suite, j’ai attaqué Le capital conversationnel[3], afin de savoir comment maximiser la bonne vieille technique du bouche à oreille pour promouvoir une marque. Les auteurs ont défini le capital conversationnel en huit moteurs qui constituent des « amplificateurs d’expériences » et amènent les consommateurs et consommatrices à parler de votre produit ou service. On propose ici un marketing qui va plus loin que la simple consommation, il s’agit de faire vivre ce que l’on consomme. Maintenant, comment adapter ce concept à la promotion d’idées. Et si on utilisait les huit moteurs du capital conversationnel pour promouvoir l’entrepreneuriat collectif?

Et pour le dessert, j’ai entamé De l’intuition au projet d’entreprise[4] qui sera sur ma table de travail pour la prochaine saison. Ce livre présente une approche qui réforme le traditionnel plan d’affaires. On parle plutôt de présenter un projet d’entreprise sous la forme d’un dossier d’opportunité : la méthode SynOpp ou A2O. Celle-ci fait davantage appel à la créativité, à la pensée intuitive et imaginative des entrepreneurs. Une réflexion intéressante sera faite avec les intervenants qui accompagnent les entreprises d’économie sociale afin d’intégrer cette approche. Celle-ci correspondant très bien au modèle d’affaires que nous proposons en économie sociale. Pour en apprendre davantage sur la méthode A2O vous pouvez consulter le site Internet du CLD[5] de Longueuil : http://bit.ly/qe4FTp. En ce qui me concerne, j’aimerais bien voir un de nos six CLD intégrer cette approche. Ce sera ma mission cette année.

Me voilà la tête remplie d’idées et de projets. Si vous avez des suggestions de lecture, faites-moi connaître vos coups de cœur pour que je garde le rythme. Car la lecture c’est l’entraînement du mental.


[1] Seth Godin (2004). La vache violette. Montréal. Les éditions Transcontinental. Le blogue: http://www.sethgodin.com/sg/ le site officiel: www.sethgodin.com/purple/

[2] Terme japonais qui signifie en quelque sorte être adepte ou passionné de quelque chose

[3] Bertrand Cesvet, Tony Babinski et Éric Alper (2009). Le capital conversationnel. Montréal. Les Éditions transcontinental.

[4] Louis Jacques Filion, Claude Ananou et leur collaborateurs (2010). De l’intuition au projet d’entreprise. , Les éditions Transcontinental et les Éditions de la Fondation de l’entrepreneurship.

[5] Centre local de développement

Partager

Commentaires (3)

#1 écrit par Martin
06 septembre 2011 à 09 h 28

J'ai lu La vache violette de Seth Godin il y a quelques années... et il reste toujours un livre marquant pour moi! Malgré que ce livre ne donne pas de recette miracle, il nous motive à trouver cette recette qui s'applique à notre entreprise! A2O est imaginé par Claude Ananou et Alain Thériault des HEC et appliqué il depuis 2 ans au CLD de Longueuil avec qui j'ai eu la chance de travailler quelques années! Superbe équipe dinamique! ACLDQ a "acheté" cette approche pour la diffuser dans d'autres CLD. http://www.multitactik.com/cld/accompagnement-d-affaires-par-opportunite-a2o-synopp.html

#2 écrit par Libraire philanthrope
06 septembre 2011 à 23 h 45

Godin est un guru incontournable, pas seulement pour ses idées en marketing. Ça vaut la peine de s'inscrire à son blogue pour recevoir ses billets quotidiens.

Les commentaires sont fermés.

Articles populaires
Suivez-nous

Abonnez-vous à notre infolettre :